Phloème

Publié le par Eric Costan

 ( photo Anna Maria Carulina Celli )

 

 

Elle a plongé petite

Les pieds dans un ruisseau d'argent

Et le vif s'est ancré

Elle rêve souvent de haillons de terre

Entrelacs de flux

D'échanges immortels

 

Sa lumière vient d'en bas

Ses chemins révèlent le sol

Tout se joue là, dessous

Les sources surgissent

Les arbres poussent

La pierre y devient argile

 

Tout autour

         Des fous !

Les fous se pressent s'agglutinent

Se meurent

 

Où, l'autre ?

Dans la musique et les mots ?

Dans un lapis rêvé dessiné ?

Où ?

 

Alors

Elle a posé ses chaussures

Suivi les abeilles

 

Le thym a reconnu ses pieds

Ses pieds lui ont parlé du chêne

Et le chêne a enlacé l'argent

 

Elle s'est blottie entre la mousse et l'écorce

Les yeux fermés

 

La lumière vint d'en bas

Et dans la lumière

Les siècles

Les troupeaux les fous

Les neiges et les soifs

 

Un souvenir

         une écaille

Une saison

         un anneau

Une joie

         une feuille

 

Phloème argent xylème

Elle est devenue veine de la colline

Publié dans Poème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clo H. 12/12/2019 12:58

Merveilleux Eric. Là, je te reconnais…

Hayat Ait-Boujounoui 30/08/2019 20:24

Superbe, Eric…

J'ai d'abord été emballée par la photo d'Anna Maria Crulina Celli, me demandant ce que cela avait pu t'inspirer… La photo est magnifique… et tes mots m'ont emportée, notamment dans ce passage :
"Alors
Elle a posé ses chaussures
Suivi les abeilles

Le thym a reconnu ses pieds
Ses pieds lui ont parlé du chêne
Et le chêne a enlacé l'argent "

C'est à la fois subtil et sensuel, tout fort des éléments de la nature et de lumière… C'est vraiment très beau !

A tout bientôt, Eric.

Eric Costan 31/08/2019 11:12

Une phrase qui devint le premier vers . Le reste me prit la nuit.
Merci Hayat.

Carmen 20/08/2019 17:58

Un bel ancrage pour puiser l'énergie terrestre et courir sa surface guidée par son feu intérieur.

Eric Costan 21/08/2019 06:47

Merci Carmen de cette visite

sophie marie Van der Pas 05/12/2017 18:59

quel beau poème mêlé de contes et d'odeurs!

Eric Costan 05/12/2017 23:17

Merci beaucoup Sophie Marie